BOUTONS

Posté par jeanpierreblanpain le 14 mars 2017

Y-a-t-il encore des gens qui comptent les moutons pour s’endormir plutôt que d’avaler un Rohypnol ? Ce matin, moi, c’était pour me réveiller que j’ai essayé de compter les boutons. Les boutons d’un costar de François Fillon. Voyons,  deux devant, deux ou trois à chaque bas de manche, un à l’intérieur pour la poche « briquet ». Cinq pour la ceinture et braguette du falzar. Mais mon interrogation première n’était pas le nombre de boutons mais leur prix. Combien coûte un bouton dans un costar à 13000 euros ?

Dimanche, nous chinions dans un vide grenier. Lily ma fille s’est offert une salopette en excellent état à 2 euros qu’elle a payé avec ses sous. Et moi, un dvd : « Sur les quais » de Elia Kazan avec Marlon Brando  un film que j’avais vu gamin, il date  de 1954  mais j’étais grand ado quand je l’ai vu. Je l’ai eu  pour 50 centimes d’euro, sans marchander. Une affaire. Bon prince, je l’ai payé en liquide. Ce film traite de questions sociales et d’activités illégales dans le port de New York des années cinquante. Fillon a-t-il vu ce film dans sa jeunesse ?

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

QUAND LES HOMMES VIVRONT D’AMOUR

Posté par jeanpierreblanpain le 31 janvier 2017

 

C’est le titre d’une chanson écrite en 1956 par Raymond Lévesque,  artiste québécois. Elle a d’abord été chantée par Eddy Constantine, le plus français des chanteurs américains de cette époque. Elle avait été créée à l’origine pour dénoncer la souffrance du peuple algérien. Nos frères musulmans,qu’à l’époque le gouvernement français s’employait à réprimer. Elle est depuis célèbre grâce à sa  reprise par les canadiens Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Robert Charlebois en  1974. Aujourd’hui elle est devenue une sorte d’hymne mondial en faveur de la tolérance, de l’amour entre les peuples, de la paix.

En apprenant ce massacre d’un groupe de fidèles musulmans dans une mosquée à Québec, cette chanson me revient à l’esprit. Ce tueur, que l’on qualifie de terroriste, c’est-à-dire un type qui agit par haine, pour foutre la merde, par idéologie, était certainement très conscient  que par ce geste il encourageait ceux qui ont déjà une image si négative du monde musulman. Ceux qui souhaitent,  sinon leur mort, au moins leur incarcération, leur disparition du monde chrétien et occidental. Ces fascistes en herbes, nord-américains mais aussi  européens, qui fourbissent leurs armes  en France ou dans d’autres pays européens espérant être bientôt au pouvoir.   Celui ou ceux (ils seraient deux ?) qui a tué et blessé ces musulmans a-t-il agi parce qu’il pensait avoir maintenant un boulevard devant lui, maintenant qu’un autre terroriste est au pouvoir aux Etats Unis, c’est-à-dire à peu de kilomètres du Canada ? Curieusement ce geste tombe au moment même où les frontières américaines se ferment encore plus aux  musulmans.

« Quand les hommes vivront d’amour
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous nous serons morts mon frère
Quand les hommes vivront d’amour
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours
Mais nous nous serons morts mon frère

Dans la grand’ chaîne de la vie
Où il fallait que nous passions
Où il fallait que nous soyons
Nous aurons eu mauvaise partie…
Quand les hommes vivront d’amour
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous, nous serons morts, mon frère…
Mais quand les homm’s vivront d’amour
Qu’il n’y aura plus de misère,

Peut-être song’ront-ils un jour
A nous qui serons morts, mon frère »

 

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

« SAVON D’ALEP »

Posté par jeanpierreblanpain le 7 octobre 2016

« Savon d’Alep », c’est le titre d’une des dernières chansons écrites et enregistrées par la très grande Michèle Bernard. Cette chanson figure bien sûr dans son dernier album paru en septembre « Tout’manière ». Superbe album qui a été récompensé par 4 clefs dans Télérama.

C’est très con, mais tous les jours en ce moment on parle partout dans les médias d’Alep, la ville martyre, le nouveau Guernica.Vive l’imagination débordante des journalistes ! Et je pense à cette chanson. Et je pense à Michèle Bernard, ce petit petit bout de femme qui est une géante. Ce qui est formidable c’est que pour parler de cette monstrueuse guerre de Syrie, dont la grande majorité des politiciens du monde se fiche, plutôt que de parler de bombes, de snipers, de ruine et de mort, très loin des clichés de café du commerce, elle a choisi de parler d’un simple savon.

C’est un savon fait avec de l’huile d’olive. Dans la Bible on raconte que Noé qui commençait à en avoir ras le bol de toute cette pluie au bout de 40 jours de navigation a lâché une colombe en guise de sonde météo. Et la colombe – symbole de paix depuis – est revenu à bord de l’Arche, avec dans son bec un rameau d’olivier.

Michèle Bernard serait-elle une colombe de notre temps ?

Capture

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

OH MON DIEU !!!!!!

Posté par jeanpierreblanpain le 2 octobre 2016

aujourd’hui on accueille à bras ouverts tous les musulmans de bonne volonté à assister, voire à prier ensemble dans cette église de St Etienne du Rouvray où un prêtre catholique a été assassiné par des terroristes qui se réclament de l’Islam. C’est bien, même si au coeur de l’assemblée qui n’aura qu’un seul coeur ce matin, il y a quelques grincheux « bons chrétiens » qui n’approuvent pas que ces « païens » viennent fouler le dallage de leur chère église.

Il y a quelques années, environ 20 ans, j’étais allé faire un voyage scolaire en Camargue avec une maîtresse d’école et ses élèves. Tous domiciliés à Pierrelatte, et tous d’origines bien peu chrétiennes voire franchement musulmanes. Et bien sûr, comme il se doit quand on va au pays de gardians et des taureaux, il était incontournable d’aller aux Saintes Maries de la Mer, non seulement pour voir la Grande Bleue mais aussi visiter son église. Hé bien, à l’entrée, il y a eux un tas de braves femmes, grenouilles et crapauds de bénitier pour hurler au scandale et virer tout ce petit monde hors du saint lieu. Selon la tradition et la légende très païenne, il me semble qu’une des trois Saintes Marie à qui ce lieu est dédié serait Marie Madeleine, une juive palestinienne, une pouffe, qui aurait été même la poule de Jésus. Celle qui lui a lavé, parfumé les pieds et même essuyés avec ses cheveux le soir du jeudi saint. Donc sûrement pas très blanche ni de peau ni d’âme. Les autres seraient Marie Salomé et Marie Jacobé, elles aussi de même origine. Mais celle qu’on vénère encore plus dans cette église, n’est pas une Marie mais Sainte Sara, leur servante noire, égyptienne. Et Sara est, elle, la patronne ds Gitans. Donc des gens d’origine pas honnêtement gauloise, qui plus est voleurs de poules.

Ces vieilles rombières qui croyaient préserver ce « lieu saint » de toute souillure, l’ont au contraire bien sali. Et il n’y a jamais eu un prêtre, encore moins un évêque, pour venir y faire de fumigations d’encens et des vaporisations d’eau bénite pour lui rendre toute sa dignité

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

SIGNES DISTINCTIFS OU ARMES DE COMBAT ?

Posté par jeanpierreblanpain le 15 septembre 2016

  Après ces lamentables aventures vécues cet été par des femmes musulmanes, les unes dans un restaurant les autres sur une plage de Corse, j’en arrive à ces réflexions :

Il est évident que ce patron de restaurant qui a refusé de servir des clientes parce qu’elles étaient « voilées » est un très mauvais commerçant. Il n’est même pas digne d’être gérant d’une cafette.C’est un minable. Mais moi si j’étais une bonne musulmane pratiquante je n’irais certainement pas manger dans un restaurant où, selon moi, aucun des plats proposés ne sera hallal. Que diable allaient-elles faire dans cet endroit ? Qui plus est en tenue de combat. C’est à dire portant des vêtements que ne portent que les musulmanes. Donc aussi armées que si elles étaient en treillis noirs, rangers,  avec cagoules et gilet d’explosifs.

            Le restaurant s’appelle « le Cénacle ». Pour les non initiés, ce nom est celui du lieu où, dans la tradition chrétienne,  s’est tenu le dernier repas de Jésus, la Cène. Donc un nom tout à fait symbolique. Un restaurant choisi à dessein.

            En d’autres circonstances, on serait aussi en droit d’ imaginer que ces deux femmes seraient du genre à réclamer des menus hallal pour leurs enfants ou leurs petits frères et petites sœurs à la cantine de l’école. C’est pourquoi on peut tout aussi penser qu’elle sont venues dans ce restaurant non pas pour manger mais pour faire une autre sorte de guerre que celle, plus sanglante, que livre daech et les terroristes. Une guerre plus propre mais tout aussi efficace. Elles foutent le bordel dans notre société déjà très fragile et traumatisée. Attisent les haines entre toutes les communautés, créent la zizanie, déstabilisent. Résultat, on  parle d’elles tout autant, voire plus, que si elles s’étaient faite sauter dans un hall de gare ou dans une grande surface (où aucun vigile ne leurs aurait interdit l’accès).

            Quand aux femmes voulant faire la guerre en  portant « le burkini », sur toutes les plages du monde, elles sont des grosses nullardes comme  ce patron de restaurant. Malgré elles, elles sont  les candidates idéales pour aller en discothèque concourir aux soirée  « Tshirts mouillés ». Rien de  tel qu’un burkini ruisselant pour mettre en valeur tout ces appâts féminins que ce vêtement dit pudique mais  moulant  est sensé cacher aux yeux des mâles en rut et peut-être en minislips avec les poils qui dépassent entre l’élastique et le nombril. En burkini,  on voit encore mieux la fente de leur chatte. Et leur raie du cul n’a plus aucun secret. Quand aux bouts de leurs seins, déjà bien titillés par l’eau froide, ils sont dans une telle érection qu’aucun élastane ne pourra les dissimuler.
            Du coup ces jeunes femmes sont encore plus bandantes que si elles se baignaient toute nues.

Bref, elles qui croyaient être de bonnes guerrières, comme leurs sœurs gastronomes, elles ont tout faut. Et en plus, en temps de canicule, elles meurent de chaud pendant que leurs mecs, qui peut-être les forcent à adopter ces tenues,  font les kakos et roulent des mécaniques en strings, et sont tout excités à voir les avantages charnels de la meuf de leurs copains en se disant qu’ils ne vont pas tarder à se la faire pendant que celui-là ira au jihad.

            Il y a quelques jours, à Tours,  je me réjouissais d’avoir rencontré des jeunes femmes musulmanes  auxquelles j’avais lu mon livre « mon cochon » . Elles avaient bien rigolé. Surtout quand j’avais dit que mon livre n’était pas hallal. L’une d’elle m’avait encore plus marqué parce qu’elle travaillait, « voilée », dans une école catholique. Je ne pense pas que ces jeunes femmes, elles, soient des guerrières en puissance. Je pense que même portant un vêtement traditionnel, elles sont beaucoup plus françaises que  ce patron de restaurant ou que certains vacanciers qui ont refusé de faire eau de mer commune avec ces femmes. Et ces femmes de Tours je les aime car elles font avancer les choses. En Paix !!!

 

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

CA SENT LE COCHON CHEZ MOHAMED

Posté par jeanpierreblanpain le 14 septembre 2016

« Ils ont frappé en Picardie. En plein cœur de la région, à deux pas du Pas-de-Calais. Chez nous. Comme ils ne connaissent rien à rien et qu’ils sont toujours dans la caricature la plus bornée, la plus sauvage et la plus brutale, ils n’ont rien trouvé de mieux, au bout de leurs rires gras, que de se rendre en pleine nuit devant le salon de coiffure de Mohamed Manoubi, à Albert, dans la Somme, pour y déposer une tête de porcelet grillée. Mohamed a ouvert son salon de coiffure il y a un mois en centre-ville d’Albert. Comme n’importe quel artisan qui exerce dans ce pays, Mohamed se tue à la tâche, ne compte pas ses heures et travaille de ses mains pour ne rien devoir à personne et regarder dans son miroir sa dignité d’homme.

Ils ont voulu frapper Mohamed dans son identité d’être humain. Mais rien ne peut atteindre le commerçant d’Albert. Car Mohamed a tout notre soutien, tout notre respect et, oui, tout notre amour. C’est d’humanité qu’il est question. Mohamed est notre frère en humanité. Il est notre ami. Et tous autant que nous sommes, qui n’avions jamais mis les pieds à Albert ou dans ce salon de coiffure, nous avons furieusement envie de faire des kilomètres pour nous y rendre.

Mohamed a porté plainte. Nous le soutenons. Comme à chaque fois, ça va nous rapporter quelques sales commentaires et autres vomissures dont se remplissent des réseaux sociaux qui ne supportent pas un bout de sein mais font la courte échelle à tous les extrémismes.

Il n’y a aucun hasard dans une société où d’aucuns rêvent de placer tous les débats dans une considération d’ethnie, de race ou de religion supposée. En face, comme chantait le grand Jacques, Nous n’avons que l’amour.

On est au moins sûr d’une chose : c’est que Mohamed, à Albert, est un homme. On sait aussi que d’autres y sont des porcs. »

C’est l’édito de Jean-Marc Chevauché publié le 12 septembre dans le COURRIER PICARD  suite à ce qui s’est passé à Albert, petite ville de la Somme : Mohamed qui est coiffeur dans cette commune a trouvé il y a quelques jours une tête de cochon grillée devant la porte de son salon. Bien sur celui ou ceux qui ont fait ça, je pense perso qu’ils étaient plusieurs, trop couilles molles pour agir tout seul, et bien sur de nuit. Manque évident de courage. C’est con qu’Albert soit loin : je serais allé me faire couper les cheveux par Mohamed. C’est pas mal de se faire couper les tifs par son frère.

 

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

COEXISTENCE

Posté par jeanpierreblanpain le 30 août 2016

Chevenement dit qu’il s’y connais en Islam et en Musulman : il a été en Egypte et au Maghreb il y a 40 ans.
Moi aussi je m’y connais. Parfois je vais chez « l’arabe du coin » pour me dépanner.

mohamed

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

JESUS, Pédé ? Bi ?

Posté par jeanpierreblanpain le 13 juin 2016

dieu

« Dieu est Amour » m’a-t-on appris du temps où j’allais au caté. Caté catho j’entends. Mais on m’a dit aussi « Dieu a créé l’Homme à son image ». Déduction : l’Homme est Amour. Ca voudrait dire que l’Homme est bon, et que l’Homme peut et doit aimer tout le monde sans distinction de sexe, de race, de handicap, de religion etc…

Un humain, homme ou femme peut aimer qui bon lui semble.

D’ailleurs, dites moi dans quel « livre sacré », Bible, Evangiles, Coran, Torah est-il écrit que l’homme ne doit aimer et épouser et niquer qu’une personne du sexe opposé ?

Dites-moi, le temps qu’on y est, dans quel chapitre de ces ouvrages, quel verset, quelle sourate est-il dit qu’il faut se marier ? Et surtout se marier dans une cérémonie supervisée par un prêtre, un pasteur, un imam ou un rabbin ?

Dieu est Amour. Mais s’il est tant Amour que ça, pourquoi, seul vrai maître à bord, permet-il à l’humain qu’il a créé à son image de se conduire comme un sale gros con, une pourriture, un voyou, une ordure. Pourquoi Dieu permet-il à l’Homme de faire sur terre sa propre loi et de décider ce qui doit être bien ou mal ?

Jésus, fils de Dieu, m’a-t-on encore appris, qu’est-ce qu’il avait, en tant qu’humain, comme sexualité. On n’en parle jamais. Etait-il célibataire, avait-il une régulière, une ou des maitresses, ou un petit copain ?

Il y a un épisode dans les Evangiles où Jésus va chez ses copines, Marthe et Marie, les frangines de Lazare (celui qui donnera son nom à une gare ). Et pendant que Jésus fait le cake devant les deux nanas, Marthe sert à boire et prépare à bouffer. Marie glande ? Non, elle est aux pieds de Jésus, assise par terre et elle boit les paroles de Jésus, toute béate d’admiration, amoureuse peut-être. Aux pieds !!!!

On a souvent dit aussi que Marie Madeleine c’était sa gonzesse. La pute, la pécheresse. Celle qui lui lave les pieds avec sa chevelure le soir du « jeudi saint ». Ca pourrait vouloir dire qu’elle était soumise. Qu’elle rampait aux pieds de son mec. Et que lui devait se la jouer un peu macho. Ho ! C’est qui le chef ? Aux pieds !!!!

On a aussi dit que Jésus avait un sérieux penchant, un faible pour son pote Jean. Jésus présente même Jean à sa mère Marie, en lui disant « Femme voici ton fils ! » Comme aujourd’hui dans un couple gay, l’un des deux conjoints présenterait à ses parents son beau-fils, son gendre. Certains artistes ont peint ou représenté cette relation. En particulier dans « la Cène ». Dans celle de Léonard de Vinci on y voit même Jean endormi la tête blottie contre l’épaule de Jésus. Curieusement également Jean à des allures très androgynes dans tous les tableaux.

Jean est même le seul des douze disciples de Jésus, au pied de la croix à assister Jésus à le soutenir dans son agonie. Fidèle.

Jésus était il gay ? Pédé ? Ou bi peut-être.

Quoi qu’il se soit passé, qu’ait été Jésus je ne vois pas pourquoi aujourd’hui il y a des intégristes qui se disent catholiques, fils de Dieu, créés à son image, eux aussi « Amour » qui se rallient aux autres intégristes des « grandes religions monothéistes » pour condamner l’homosexualité. Tout ce qui se passe, arrive aux Etats Unis ça arrive dans les mois, les années qui suivent chez nous. On peut craindre qu’un jour, en France, en Pologne, ou en Irlande ou dans un autre pays occidental l’un de ces sales gros cons d’intégriste , s’inspirant de ce que font, ont fait, et feront encore je le crains, ces minables couilles molles qui tuent parce qu’ils détestent les homosexuels, débarque dans un bar gay, une boutique gay, un club et dézingue tout ceux qui lui donne tant envie de haïr . Moi je crois que ceux qui haïssent tant les pédés, c’est parce qu’ils sont fortement attirés par les gens de leur sexe mais qu’ils n’osent pas, n’ont pas le courage d’aimer comme ils aimeraient aimer. Et en tuant ceux qu’ils haïssent, ils se tuent eux même.

la cene saint jean titre

 

 

 

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

SEIN , MALSAIN ?

Posté par jeanpierreblanpain le 20 mars 2016

En salle on peut voir le film iranien de Ayat Najafi « No land’s song » qui dénonce l’interdiction de chanter en public pour les femmes en Iran. Ca excite trop les mecs là-bas, ils ne peuvent plus se contrôler en entendant et en voyant une chanteuse, même si elle chante du  chant traditionnel ou sacré.

Chez nous, gens dits« civilisés », occidentaux totalement américanisés, ce qui est inadmissible c’est de voir un sein (un seul suffit, je ne dis pas pour les deux) sur facebook. qui dieu merci ne s’appelle pas fessebook. Cela choque et doit exciter terriblement Monsieur Mark Zuckerberg le père fondateur ainsi que ses esclaves censeurs. Moi, un simple nichon la plupart du temps ça ne me fait ni chaud ni froid mais eux ça les met en transe. It’s The Big Bande !

Question : a-t-on le droit d’écrire sur F.B.le mot SEIN ? Nichon, Robert (en deux volumes bien entendu) Totote, Nibard, Loloche, Néné, Roploplot ?

Peut-on parler de sein, mellek, minni, pits, prsa, bryster, ciochan, bullarak, tétés, mamoj, grudi, çiçikên, ubera, nono, piersi, sânii, gögüsler, bröst, amabele, mama, breast, borst etc …

Ou alors les gens qui bossent à F.B. Et leur big boss n’ont jamais tété leur mère ou même caressé les seins d’un être aimé. Ca me rappelle qu’il y a peu encore, dans les séries et les films américains, les parents avaient des lits jumeaux pour que les enfants ne sachent pas que maman et papa couchaient ensemble. Façon très hypocrite, très tartufienne de cacher ce sein. Manière guimauvienne dirais-je.
Je m’amuse à essayer de traduire « Zuckerberg », Monsieur Je me Voile la Facebook. D’après mes lointains vestiges d’allemand, ça pourrait être « Montagne de sucre ». Guimauve  ça collerait bien.

Nous entrons ce jour dans la Semaine Sainte, la Semaine Sein ? Sein Sein, Sein est le Seigneur. Jésus qui a du téter la Vierge Marie à Bethléem.

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

« VA DOUCEMENT C’EST TOUBON »

Posté par jeanpierreblanpain le 16 octobre 2014

Hier, je tondais ma pelouse. Sans doute la dernière fois pour cette année. Et bien sur j’avais chaussé mes bottes en caoutchouc préférées. Des vieilles de la marque « l’aigle » que je porte depuis des années. Tout en tondant j’ai pensé tout connement à Jacques Toubon, homme politique professionnel qui fut ministre pas mal de fois, dont de la Culture sous Ballamou et Garde des Sceaux sous Juppé. Et je pensais à un article le concernant dans Paris Match il y a bien plus de quinze ans…Cet article surprenait Jacques Toubon et son épouse dans leur intimité toute rurale et rustique de leur résidence campagnarde. Rien à dire. Sauf qu’à la lecture de l’article illustré par de jolies photos, Monsieur Toubon était un gentleman-farmer aguerri. Un vrai paysan bien d’cheu nous. Mais gag : sur la photo, il était très très propre sur lui, nickel, tiré à 4 épingles, et sa Madame aussi. A tel point qu’il portait même des bottes couleur terre cuite, les mêmes que les miennes, mais toute neuves, sans une trace de boue, sans un brin d’herbe collé ou une vieille feuille morte ou une crotte de poule. Elles étaient tout juste sorties de leur boîte pour la photo et sentant encore très bon le caoutchouc. Les miennes puent très fort tellement je les ai portées, tellement j’ai transpiré dedans.

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui Monsieur Toubon qui était contre l’abolition de la peine de mort au début des années 80 et plus récemment anti mariage pour tous a été nommé par notre excellent Président de la République François Hollande,  Défenseur des Droits en remplacement de Dominique Baudis. C’est un gag plus énorme que la paire de botte sur la photo. Surtout que Monsieur Toubon a nommé un certain Patrick Gohet délégué à l’Egalité. Monsieur Gohet était jusque là très impliqué dans  l’amélioration de la vie des handicapés. A tel point qu’il se propose même de leur offrir des gâteries « sexuelles » moyennant finance.  « Le moment venu, je me prononcerai très officiellement sur l’assistance sexuelle. Avoir décidé que le CNCPH (*) devait l’inscrire dans son programme me paraît déjà significatif « , a-t-il dit récemment.

Ca veut dire qu’il veut officialiser la prostitution, en tout cas pour les handicapés, avec la bénédiction de son boss Monsieur Toubon.
Je pense que ces malheureux handicapés, déjà très marginalisés par leur handicap, le seront encore plus en se rendant complices de tels actes. A leur tour, eux, souvent au banc de notre société mettront dans le caniveau ces femmes ou ces hommes qui « s’offriront » à eux moyennant finance.
Selon moi, les handicapés ont davantage besoin d’amour, d’amitié, de mots, de rires échangés, de temps passé avec eux que de fellations de masturbations ou de cunnilingus (ou plus).

Monsieur Toubon, vous usurpez votre fonction et votre titre de Défenseur. La prostitution, quelle que soit sa forme est une atteinte grave à la dignité, à la liberté, à l’amour de l’autre. Vous n’étiez pas crédible dans vos jolies bottes vous l’êtes encore moins aujourd’hui en Défenseur des Droits.

(*) CNCPH : Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

123
 

confidentiels |
1KAZOU, EXPOSE... |
jguytext |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenu à Etoile
| Mes portraits à partir d'un...
| ArtDesign by Ellyn