DES FRISSONS DANS LE COEUR

Posté par jeanpierreblanpain le 24 novembre 2008

Voilà que ça se déchire dans les partis.

Sur! it is not nouveau !

Ce recomptage des voix de « gauche » (remarquez les parenthèses pour parler de cette « gauche » moribonde qui n’a plus  de gauche que le titre), me ramène quelques années en arrière ou les américains recomptaient les voix des électeurs, en particulier celles de la Floride. Il y avait eu tricherie, magouilles et autres saloperies intestines qui font mal aux tripes au reste des citoyens du monde. On en voit aujourd’hui le résultat désastreux pour le reste du world.

Cela me ramène quelques années encore plus en arrière, en 1995 précisément. Je faisais un grand périple aux Etats-Unis. Ce que j’en retiens le plus  encore aujourd’hui in my p’tite tête ce sont deux évènements dont j’ai été le témoin occulaires et qui se rejoignent complètement :

J’étais dans un restaurant à Chicago. En plein centre. Non loin du magnifique   « Art Institute of Chicago ». Un client est parti, laissant son assiette à demi pleine. Un S.D.F est entré, a demandé au personnel s’il pouvait finir ce repas. Il s’est assis, on lui a donné une serviette, des couverts propres et il a achevé ces reste. 

Quelques semaines plus tard, j’étais à San Francisco. Entre parenthèses, cette ville que je trouve la plus belles des U.S.A, avec  Chicago est sans doute une de celles où il y a également le plus de « homeless ». Je passais tout prés d’un Mac Do. Et justement là, il y avait pas mal de ces pauvres types laissés pour compte. Et plusieurs faisaient les poubelles pour y récupérer les barquettes de frites ou de hamburgers pour les terminer.

Ces deux souvenirs me reviennent tous les jours depuis l’apparition de Barack Obama sur l’avant-scène mondiale. Ils me reviennent d’autant plus que je viens en quelques semaines de faire deux séjours à Paris où ca sent de plus en plus la misère et le désintérêt de nos politicos pour ces sans logis qui ont tout perdu, surtout leurs cartes d’électeur.

Comme on a coutume de dire en France que tout ce qui se produit aux Etats-Unis arrive dix ans plus tard chez nous. La big question que l’on se pose « dans les milieux bien informés » comme aurait dit Coluche est : « aura-t-on un jour un président noir ou arabe en France? » La mienne est plus urgente : verra-t-on des S.D.F aller finir les assiettes dans les restaurants ou finir les bigs-macs ? On en est pas loin puisque déjà on va faire son marché dans les poubelles des grande surfaces ou sur les trottoirs aprés les marchés.

Je pense enfin au personnel des dites grandes surfaces qui javellisent les produits alimentatires dans les poubelles de leurs magasins pour en interdire la conso. Je me pose une autre question : accepterait-on, nouss bons citoyens français, bien propre sur nous, qu’un clodo qui pue vienne s’asseoir à la table voisine de la notre dans un resto. Le personnel l’accepterait-il ? Déjà qu’il est incapable de nous fournir un « doggy bag ».

Décidément si j’ai des frissons ce matin, c’est pas l’hiver qui se tape l’incruste mais plutot ces images peu réjouissante de demains chagrins.

Au fait, dans un mois c’est Noël …

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

EXPO PARISIENNE

Posté par jeanpierreblanpain le 20 novembre 2008

Samedi 15 novembre, c’était le vernissage à la Galerie Lisette Alibert, 26 place des Vosges à Paris, de l’exposition de mes dernières oeuvres et de celles du sculpteur Manscour qui était venu spécialement de sa Martinique natale pour rencontrer son fan-club, et le mien.

dscn3654.jpg

dscn3659.jpg

A gauche, Pierre Alibert, à droite, Manscour, au centre, qui vous savez.

Mon fan-club perso était venu de loin: de Rome, de Provins, de Cherbourg et même de Paris. Il y avait des amis chers, de vieilles dates mais aussi de trés récents que je voyais pour la première fois aprés de nombreux échanges épistolaires ou courrielliens (ouai…le mot n’existe pas encore, mais je le propose à l’Académie).

dscn3637.jpg

dscn3644.jpg

dscn3607.jpg

L’expo durera jusqu’au  7 décembre aux heure, tous les jours sauf le lundi, de 10h à 19h.

Publié dans EXPOSITIONS | Pas de Commentaire »

MONSIEUR WILLIAM. Un Blanpain nouveau

Posté par jeanpierreblanpain le 10 novembre 2008

Ce week-end se tenait à Saint Priest, en banlieue lyonnaise, le Salon de la Petite Edition. Toujours aussi riche en découvertes et en surprises. Cette année, les invités d’honneur étaient les Italiens. Belle occasion pour revoir la grande Chiarra Charrer. Belle occasion pour revoir de vieux potes talentueux comme Bruno Heitz et Benoît Jacques, un trés vieux complice ou Véronique Vernette la plus black de nos auteurs/illustrateurs français qui était de passage avec son trés beau nouveau livre : PETITE GRAINE .  Revoir des éditeurs que j’aime comme l’Atelier du Poisson Soluble, Points de suspension,  Lettr’ange et le suisse Qui Quand Quoi , découvrir des livres surprenants et réjouissants.  Souvent, pour faire hurler, je dis que tout cela est trop beau pour les enfants.  J’ai remarqué d’ailleurs que beaucoup « d’adultes » achètent ces livres destinés à la jeunesse pour leur propre consommation et pour poursuivre leurs rêvent jamais finis depuis leur enfance.

 

Découverte d’un éditeur espagnol également : OQO Editora. Qui édite des livres magnifiques en plein de langues dont le français avec de trés grands illustrateurs tel l’italien Maurizio A.C. Quarello.  Ca c’est l’Europe de la culture.

 

Parmi les éditeurs présents, venue de Belgique , Anne Leloup, patronne de Esperluète Editions, présentait sa toute récente publication (achevée de façonner jeudi 6 novembre) : MONSIEUR WILLIAM. C’est le dernier né d’Anne Leloup mais également mon dernier né.

monsieurwilliamcopie.gif

MONSIEUR WILLIAM est né il y a déjà plusieurs années dans ma p’tite tête lorsque j’ai entendu chanter cette chanson, écrite par Jean-Roger Caussimon en 1950 et mise en musique en 53 par  Léo Ferré. Cette ambiance trés expressionniste et trés noire m’avait séduit et je m’étais dit qu’un jour j’en ferai un petit livre. Voilà ! Le livre existe maintenant. J’ai créé 22 linogravures en deux couleurs, j’ai séduit Anne leloup et j’ai aussi demandé à Raphaël Caussimon le droit d’utiliser le texte de son père. Tout celà m’a demandé environ 1 an et demi de travail (mais je n’ai pas fait que celà en 1 an et demi).

Vous pouvez trouver ce nouveau livre où le noir domine chez votre libraire préféré pour la petite somme de 14 euros. Belle lecture et belle audition ou réécoute de la chanson soit par Léo Ferré himself ou par Jean-Roger Caussimon, soit par les Frères Jacques ou Philippe Léotard. J’aime particulièrement la version de Philippe Clay et celle de Pascale Dehoux la chanteuse du groupe Tête à têtes.

 

 

 

Publié dans NOUVEAUTES EN LIBRAIRIE | Pas de Commentaire »

MYRIAM MAKEBA

Posté par jeanpierreblanpain le 10 novembre 2008

En 69, j’avais vu et entendu Myriam Makéba à l’Olympia. Je l’avais même rencontrée dans sa loge aprés son récital. Quelques mois plus tard naissait ma première fille. Nous l’avons appelée Myriam.

Aujourd’hui la grande prétresse zouloue n’est plus. Je pense qu’à Johannesbourg les drapeaux sont en berne. Puisque l’on parle de Johannesbourg, je vous invite à aller voir le blog du frère de Myriam (ma fille) donc de mon fils, vous verrez que tout n’est pas tout rose dans cette mégapole:  http://joziben.blogspot.com/

 

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

1...7891011
 

confidentiels |
1KAZOU, EXPOSE... |
jguytext |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenu à Etoile
| Mes portraits à partir d'un...
| ArtDesign by Ellyn