HUIT MARS

Posté par jeanpierreblanpain le 6 mars 2016

la papesse

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

SAINT VALENTIN

Posté par jeanpierreblanpain le 9 février 2016

AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES

saint valentin 001

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

MON DESSIN DU JOUR

Posté par jeanpierreblanpain le 12 septembre 2015

mon dessin du jour

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

EXPOSITION D’ETE

Posté par jeanpierreblanpain le 6 août 2015

Cette année quatre expositions se succèdent. C’était au Chateau de Hautségur en Ardèche en Juin. C’est au Prieuré de Charrière à Chateauneuf de Galaure. Participation à la Biennale d’Art Sacré à Lyon de Septembre à Décembre. Et également expo particulière chez Vinothentik cet excellent caviste de Chabeuil.

Voici ma dernière toile…Sera-telle l’ultime ? C’est un assez grand format : 146×114. Ca commence à prendre de la place.
Le titre « que ferez-vous de nous demain? » C’est pour la biennale d’art sacré à Lyon dont le thème je le rappelle est « demain« . Sur ma toile les enfants sont nus, purs et innocents. Pas encore pollués par les adultes. Voilà ce que  j’ai écrit pour le catalogue :

La seconde toile représente des gosses qui jouent à la marelle.
Ils sont nus, encore innocents et purs. Ils sont nés bons. Par encore
corrompus par les adultes, toutes leurs diaboliques inventions et
leurs perversions. Ils jouent à gagner le ciel en surmontant quelques
obstacles enfantins. La règle du jeu est facile : pour l’instant, tous
sont gagnants. Ils ne savent pas que le pire les attend demain, quand
ils seront des hommes et que le jeu de marelle aura la taille du
monde.

tof 141

Publié dans EXPOSITIONS | Pas de Commentaire »

LES GRANDES « EVASION »

Posté par jeanpierreblanpain le 8 juin 2015

Un groupe vocal féminin, créé en 1986 de belles voix chantant a capella. C’est exceptionnel !

Je les ai vu pour la première fois sur scène en 1994. Elle ont un nouveau spectacle autour des chansons d’Anne Sylvestre:

« LES HORMONES SIMONE ». Bien rodé, il est en tournée. Elles entrent en studio ce lundi 8 juin pour enregistrer ces nouvelles chansons. IL sortira fin août chez « vocal 26 production ». Avec une belle création, en couv’ de Valérie Dumas. D’ailleurs l’affiche du spectacle est signée également Valérie Dumas. Sur l’image, de gauche à droite, Valérie, puis Gwénaëlle Baudin, Soraya Esseid, Anne-Marie Ferreira, Laurence Giorgi et Talia Ferreira. Que de la géante !!!2015-evasion 006

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

« VA DOUCEMENT C’EST TOUBON »

Posté par jeanpierreblanpain le 16 octobre 2014

Hier, je tondais ma pelouse. Sans doute la dernière fois pour cette année. Et bien sur j’avais chaussé mes bottes en caoutchouc préférées. Des vieilles de la marque « l’aigle » que je porte depuis des années. Tout en tondant j’ai pensé tout connement à Jacques Toubon, homme politique professionnel qui fut ministre pas mal de fois, dont de la Culture sous Ballamou et Garde des Sceaux sous Juppé. Et je pensais à un article le concernant dans Paris Match il y a bien plus de quinze ans…Cet article surprenait Jacques Toubon et son épouse dans leur intimité toute rurale et rustique de leur résidence campagnarde. Rien à dire. Sauf qu’à la lecture de l’article illustré par de jolies photos, Monsieur Toubon était un gentleman-farmer aguerri. Un vrai paysan bien d’cheu nous. Mais gag : sur la photo, il était très très propre sur lui, nickel, tiré à 4 épingles, et sa Madame aussi. A tel point qu’il portait même des bottes couleur terre cuite, les mêmes que les miennes, mais toute neuves, sans une trace de boue, sans un brin d’herbe collé ou une vieille feuille morte ou une crotte de poule. Elles étaient tout juste sorties de leur boîte pour la photo et sentant encore très bon le caoutchouc. Les miennes puent très fort tellement je les ai portées, tellement j’ai transpiré dedans.

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui Monsieur Toubon qui était contre l’abolition de la peine de mort au début des années 80 et plus récemment anti mariage pour tous a été nommé par notre excellent Président de la République François Hollande,  Défenseur des Droits en remplacement de Dominique Baudis. C’est un gag plus énorme que la paire de botte sur la photo. Surtout que Monsieur Toubon a nommé un certain Patrick Gohet délégué à l’Egalité. Monsieur Gohet était jusque là très impliqué dans  l’amélioration de la vie des handicapés. A tel point qu’il se propose même de leur offrir des gâteries « sexuelles » moyennant finance.  « Le moment venu, je me prononcerai très officiellement sur l’assistance sexuelle. Avoir décidé que le CNCPH (*) devait l’inscrire dans son programme me paraît déjà significatif « , a-t-il dit récemment.

Ca veut dire qu’il veut officialiser la prostitution, en tout cas pour les handicapés, avec la bénédiction de son boss Monsieur Toubon.
Je pense que ces malheureux handicapés, déjà très marginalisés par leur handicap, le seront encore plus en se rendant complices de tels actes. A leur tour, eux, souvent au banc de notre société mettront dans le caniveau ces femmes ou ces hommes qui « s’offriront » à eux moyennant finance.
Selon moi, les handicapés ont davantage besoin d’amour, d’amitié, de mots, de rires échangés, de temps passé avec eux que de fellations de masturbations ou de cunnilingus (ou plus).

Monsieur Toubon, vous usurpez votre fonction et votre titre de Défenseur. La prostitution, quelle que soit sa forme est une atteinte grave à la dignité, à la liberté, à l’amour de l’autre. Vous n’étiez pas crédible dans vos jolies bottes vous l’êtes encore moins aujourd’hui en Défenseur des Droits.

(*) CNCPH : Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées

Publié dans COUPs DE GUEULE | Pas de Commentaire »

OFFRE SPECIALE (valable toute l’année)

Posté par jeanpierreblanpain le 8 mars 2014

8m

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

VIVE LA SAINT VALENTIN -VIVE L’AMOUR

Posté par jeanpierreblanpain le 13 février 2014

SAINT VALENTIN

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

UN LONG CHEMIN VERS LA LIBERTE

Posté par jeanpierreblanpain le 6 décembre 2013

Pour moi c’était le plus grand hommede cette fin de XX eme siecle et de ce début de XIX eme. A égalité avec Martin Luther Ling ou Gandhi. Tiens c’est drôle, zéro blanc dans ce palmarès. Pourtant y en a beaucoup qui se croient supérieurs et surtout créés à l’image de Dieu, donc parfaits. Nelson Madiba Mandela je t’aime.

En 1969, avec ma femme de l’époque, qui était alors enceinte, nous avons été applaudir Myriam Makéba à l’Olympia. Elle nous avait même reçu dans sa loge après son récital. Quelques semaine plus tard, j’étais papa pour la première fois. D’un commun accord nous avons appelé notre fille Myriam.

Myriam a eu elle même trois enfants dont un Madiba.

Il y a donc sur terre un Madiba qui a du sang blanc. Waouh. Rien que pour ça, je pense avoir réussi ma vie.

P1060005 MYRIAM ET MADIBA

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

IDEE DE CADEAU

Posté par jeanpierreblanpain le 15 novembre 2013

Ce matin belle émission sur France Culture à 6h30 : Jacques Munier, toujours aussi excellent présentait un livre indispensable.

« En intégrale » lisez son intervention puis achetez le livre pour vous ou pour l’offrir. Et bande de mâles sûrs de vous, ne me faites pas croire que vous savez déjà tout ça et surtout que vous êtes des grands chefs, des champions toutes catégories es cunnilingus ou caresses manuelles de ce bijou.

cli

 

Aussi incroyable que ça puisse paraître, une proportion importante de femmes et plus de 50% des jeunes filles ignorent tout de « cet organe surdoué du plaisir féminin, qui cumule plus de 10 000 terminaisons nerveuses, mesure 11 cm de long au repos et se déploie dans tout le bassin féminin avec ses racines, comme un phénix », tel que joliment défini dans sa préface par Julie Muret de l’association Osez le féminisme, qui avait en son temps (2011) lancé une campagne d’information et de sensibilisation sur le plaisir sexuel féminin : Osezleclito. Un sondage effectué alors révélait que moins d’un quart des femmes connaissaient la taille du clitoris. Et seules 16% des jeunes filles connaitraient sa fonction érogène.

 

Il faut dire que le clitoris, s’il est repéré depuis longtemps, reste dans l’angle mort des manuels cliniques et des séminaires de sexologie. Il y a seulement quelques années, l’urologue australienne Helen O’Connell dénonçait le fait que lors des opérations de la prostate, toutes les précautions sont prises pour préserver les nerfs érecteurs alors que dans les interventions chirurgicales gynécologiques on ne se préoccupe aucunement de la neurologie intime des femmes. La raison en est que ce système nerveux n’est tout simplement pas décrit dans les traités d’anatomie.

 

Et pourtant, il fut un temps pas si lointain où les médecins considéraient l’orgasme comme un remède à la neurasthénie et à l’hystérie, suivant en cela la mécanique des fluides de haute époque hippocratique : pour maintenir les équilibres garants d’une bonne santé, point de rétention des humeurs corporelles et va pour l’orgasme médicalement assisté. Tout au long du XIXème siècle les femmes seules et dépressives, réputées inaccessibles à ces orages désirés, se faisaient manuellement stimuler la vulve par leur praticien préféré afin d’atteindre le nirvana. « Cette activité – nous dit l’auteur, sexologue clinicien, avec une pointe de nostalgie – représentait environ un tiers du chiffre d’affaires des médecins ». Une véritable rente sur un marché très stable, puisque les hystériques ne risquent pas de mourir de leur maladie, pas plus qu’elles ne peuvent en guérir. En revanche la pratique pouvait se révéler chronophage, certaines femmes nécessitant jusqu’à une heure de stimulation thérapeutique.

 

C’est sans doute pourquoi on imagina en contexte thermaliste un dispositif plus efficace pour ce siècle industriel, une machine qui peut à bon droit être considérée comme l’ancêtre du vibromasseur, d’abord à manivelles ou à pédales, puis à vapeur et enfin, grâce à la fée électricité, dotée d’une miraculeuse autonomie. L’auteur note au passage que le vibromasseur allait être le quatrième appareil électrique à apparaître sur le marché, bien avant l’aspirateur. Sinon c’était la douche, le jet orienté par un opérateur entre les cuisses, on appelait ça la « physiothérapie » et l’on croit savoir que ce massage vulvaire hydraulique, communément appelé douche clitoridienne, contribua grandement à la prospérité des établissements de cure thermale.

 

Mais le Grand Siècle du clitoris reste sans conteste le siècle des Lumières et du libertinage. Là, le bouton de rose entre en littérature. Tribades et ménades vont peupler l’avant-scène des fantasmes de tout bord. Jean-Claude Piquard cite chastement le best-seller de l’époque, Thérèse philosophe du marquis Boyer d’Argens, et la stupéfiante chatouille qui la secoua de spasmes l’ébranlant de la tête aux pieds, la fit cambrer nerveusement et pousser un long gémissement dont elle ne savait s’il était de plaisir ou d’extase.

 

Jacques Munier

 

Publié dans VIE QUOTIDIENNE | Pas de Commentaire »

123456...11
 

confidentiels |
1KAZOU, EXPOSE... |
jguytext |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenu à Etoile
| Mes portraits à partir d'un...
| ArtDesign by Ellyn